ORPHELINS SIDA INTERNATIONAL - Parrainage d’enfants - Aide aux enfants victimes du Sida

BURUNDI

Burundi (carte)
Au Burundi :
  • 34 enfants et 2 adolescents chefs de famille sont parrainés
  • 3 enfants/adolescents sont en attente de parrainage






Programmes Orphelins Sida International :

Le programme de parrainage a commencé au Burundi en 2001 avec un 1er partenaire et se poursuit depuis 2011 avec l' l'Association Nationale de Soutien aux Séropositifs et malades du Sida (ANSS). Certains enfants ont commencé à être parrainés alors qu'ils avaient à peine deux ans, ils approchent aujourd'hui la fin de leur scolarité et l'âge adulte.

En partenariat avec l'ANSS, OSI a également mis en place des formations au tourisme éco-solidaire (2011 à 2013) et aux métiers du Web à destination des adolescents orphelins (2014).

Notre association propose également des missions humanitaires courtes au Burundi (pour en savoir plus, cliquez ici).

A lire : Correspondance des classes au Burundi selon le système scolaire français, par Julia, notre Volontaire Solidarité Internationale (VSI) sur le terrain.

parrainer

Organisation partenaire locale :


L'ANSS – Association Nationale de Soutien aux Séropositifs et Malades du SIDA a été créée en 1993 par un groupe de personnes vivant avec le VIH. Elle a à sa tête Jeanne Gapiya, figure emblématique de la lutte contre le sida au Burundi.

L'association a pour mission la prévention de l'infection au VIH et l'amélioration du bien-être des personnes infectées ou affectées par le VIH et le Sida. Dès 1998, l'association a proposé une réponse globale à ses bénéficiaires (prise en charge médicale, psychosociale, appui aux OEV et assistance judiciaire). L'ANSS est l'association de référence dans la prise en charge des PVVIH au Burundi et est aujourd'hui reconnue au niveau international.


Au-delà de son objectif de prévention du Sida et de soutien des malades, l'ANSS mène, depuis 2004, une action spécifique à l'égard d'une centaine d'orphelins, sous la forme de prises en charge médicale et scolaire ou encore d'une aide au paiement du loyer, de dons d'équipements et de réaménagement des logements Le programme mis en place avec OSI se déroule principalement à Bujumbura et quelques enfants résident en province.
Tous les enfants et leurs familles sont reconnaissants pour l'appui matériel qui leur est fourni. Ils peuvent ainsi améliorer le quotidien de l'enfant mais également de toute la famille, surtout quand le parrainage permet d'acheter de la nourriture ou de payer le loyer. Le montant du parrainage reste modeste pour les familles vivant dans une grande précarité et ne permet pas toujours une amélioration visible (achat d'un terrain, scolarisation dans le privé, etc.). Il vient compléter une prise en charge plus globale de l'association, et parfois même vient offrir une prise en charge sociale lorsqu'elle n'est pas fournie par l'ANSS. En effet, l'association dispose de fonds importants pour la prise en charge médicale mais le nombre de bénéficiaires des programmes d'appui psychosocial est plus restreint. Certaines familles bénéficient parfois uniquement d'une prise en charge médicale. Le parrainage est donc une véritable valeur ajoutée dans ce cas.
Une des caractéristiques du parrainage est de mettre à disposition des familles une somme en liquide, qu'elles peuvent utiliser comme elles le souhaitent. Cela leur permet de répondre à des besoins particuliers mais également de satisfaire certaines envies. Elles gagnent en autonomie et en dignité.


Burundi

Le VIH en quelques chiffres (estimations 2013)



• Nombre de personnes vivant avec le VIH
83,000 [76,000 - 91,000]
• Taux de prévalence chez les adultes de 15 à 49 ans
1.0% [0.9% - 1.1%]
• Adultes âgés de 15 ans et plus vivant avec le VIH
64,000 [59,000 - 71,000]
• Femmes âgées de 15 ans et plus vivant avec le VIH
39,000 [36,000 - 44,000]
• Enfants âgés de 0 à 14 ans vivant avec le VIH
18,000 [16,000 - 21,000]
• Décès dus au sida
4,700 [3,900 - 5,600]
• Enfants rendus orphelins par le sida âgés de 0 à 17 ans
73,000 [90,000 - 85,000]

Burundi

Au Burundi, les conséquences des conflits successifs (guerre civile à la fin des années 90, crise depuis 2015) sur les populations civiles sont catastrophiques : malnutrition, manque d'eau, analphabétisme, maladies, violations des droits de l'homme, destruction d'infrastructures, flux importants de réfugiés... etc.
En plus des ravages de la guerre et de la pauvreté, on enregistre un taux de prévalence du VIH/SIDA parmi les plus élevés de l'Afrique des Grands Lacs.
Dans les hôpitaux, sept lits sur dix sont occupés par des malades du Sida et 15% des dépistages volontaires sont positifs...

Pour en savoir plus :